DRÔLES DE VILLES POUR UNE RENCONTRE, une série inédite pour France 5

Generique

Série "Découverte" pour France 5 en 2x52', présentée par Alexandra Alévêque

Demain, nous serons tous urbains…

L’homme, inexorablement, veut vivre en ville. Les deux-tiers de la population mondiale s’y entasseront en 2030, et ce chiffre continuera de progresser. Le résultat est là : Des villes qui grandissent, poussent n’importe où, n’importe comment.  Très froide, très chaude, très haute, isolée, très densément peuplée... La planète compte des dizaines de villes qui, vues de France apparaissent très peu hospitalières. Et pourtant, leurs habitants les aiment, et y vivent sans même se rendre que leur quotidien est un exploit. 

Alexandra Alevêque, journaliste, va expérimenter la vie dans ces villes les plus extrêmes du monde.

Ce qu’elle nous montre propose une réflexion sur l’incroyable faculté d’adaptation des hommes et sur les solutions qu’ils apportent, tant comportementales qu’organisationnelles.

A quoi ressemblent ces villes hors du commun ?

Comment vivent leurs habitants ?

Qu’avons-nous à apprendre d’eux ?

 

Avec 650 000 téléspectateurs pour la première diffusion et de belles appréciations qualitatives, les deux premiers épisodes ont convaincu. Il n'y a plus qu'à attendre la suite !

Episode 1 : Yakutsk, en Sibérie

Le premier épisode nous emmène à Yakutsk, au cœur de la Sibérie, terre des hommes préhistoriques et des mammouths. Ici, trois cent cinquante mille personnes défient chaque jour des différences de températures les plus extrêmes, l’hiver le thermomètre peut afficher  -60°c, quand il fait 30°c l’été . Une légende russe dit que les oiseaux qui veulent passer au-dessus de cette zone se figent en plein vol…Plongée au cœur de la ville la plus froide du monde.

Episode 2 : La Paz, en Bolivie

Dans ce nouvel épisode, Alexandra Alevêque, va expérimenter la vie à La Paz, la capitale la plus haute du monde, ses quartiers hauts culminent à 4000 mètres d’altitude ! Ici, le mal des montagnes se ressent dès la descente de l’avion et peut vous foudroyer dès votre arrivée.  Avec plus de 1000 mètres de dénivelé, difficile de faire descendre son rythme cardiaque, il y a toujours une côte à grimper ou des escaliers à descendre.

Chose étonnante encore : La Paz est la seule ville où les pauvres vivent sur les hauteurs et dominent les quartiers riches qui se trouvent en aval. Entre vertige et souffle coupé, Alexandra va tenter de comprendre avec ses hôtes Julia et Franz, comment les  habitants de La Paz ont réussi à s’adapter à cette ville étourdissante…