KOSOVO, Troubles identitaires : pour Public Sénat

Besnik veut un Kosovo albanais
Besnik veut un Kosovo albanais

Dix ans après la déclaration de son indépendance au cœur des Balkans, le Kosovo se cherche encore. Marqués au fer rouge par une guerre civile à la fin des années 90, ses presque deux millions d’habitants restent en effet toujours divisés entre plusieurs courants nationalistes qui s'opposent.

Besnik, 32 ans, incarne avec force la conviction que le Kosovo ne devrait être qu’une région de la grande Albanie dont il rêve tout haut, comme une large partie des habitants d’un Kosovo historiquement peuplé d’albanophones. Cette revendication très ancrée se heurte à la volonté des USA et de l’Europe, qui veulent d’un Kosovo souverain, gage à leurs yeux de stabilité dans la région, quitte à en soutenir les dirigeants actuels, pourtant corrompus.

Vullnet, 28 ans, éditorialiste, blogueur, investigateur, les dénonce. Il cherche une voie pacifique vers un Kosovo moderne, démocrate et libéré des passions identitaires. Un regard neuf, très différent de celui d’Andjela, 22 ans, habitante d’une partie du Kosovo qui se considère encore comme Serbe, dans le déni total du Kosovo indépendant. Trois regards incompatibles portés sur un même territoire, qui peine à devenir une nation.

 

Un film de Grégoire Osoha et Timothée Demeillers

Image : Mikaël Lefrançois

Montage : Antonella Bevenja

Multidiffusion sur Public Sénat :

samedi 17 novembre à 21h

dimanche 18 à 10h

samedi 24 à 22h30

dimanche 25 à 11h30

samedi 1er décembre à 23h30

dimanche 2 décembre à 12h30