On ne tue jamais par amour : danser la violence

Photo Henri Coutant

Diffusion sur arte.tv dans les prochains mois.

On ne tue jamais par amour est un court-métrage documentaire dansé qui forme un récit de la violence conjugale et dénonce l’absence de réelle prise en compte des souffrances  psychologiques des victimes dans la réponse publique.
Des voix anonymes de victimes, féminines et masculine, y livrent des clefs de compréhension bouleversantes sur la mécanique de la violence, décryptées par des psychologues ou avocates spécialisées. Emprise, domination, peur, souffrance physique et psychologique, désespoir caractérisent ces relations violentes, souvent vécues comme un sombre écho à des traumatismes d’enfance liés à un modèle familial déjà violent.
À travers la danse, Kevin Gay crée un décalage saisissant et propose par ce récit une lecture puissante de la violence conjugale.

Kevin Gay a développé et concrétisé ce projet après une résidence d'un an à TSVP, remportée après voir été lauréat du Paris Urban Festival en 2019, dans la catégorie "documentaires".

 

Danseurs : Émilie Regen et Baptiste Ménard.

Directeur de la photographie : Malik Tigrine

Musique : Alan Gay

Format : 20'

 

 

Crédit photos : Henri Coutant