Terres de femmes : quand la tradition donne le pouvoir aux femmes

TDF MOZAMBIQUE 35

Terres de femmes part à la découverte de sociétés matriarcales, matrilinéaires, matrilocales... Des sociétés dans lesquelles ce sont les femmes qui dominent.

Un regard particulièrement enrichissant à l'heure ou tant de questions se posent sur la domination masculine qui prévaut dans le monde. Qu'avons nous à apprendre de ces sociétés, de leurs femmes et de leurs hommes ?

Une série documentaire en 5x52' produite pour Arte - diffusée en 2021

 

Les khasis

L'Inde est officiellement le pays le plus dangereux pour les femmes. Pourtant dans le nord-est, dans l'état du Meghalaya, vivent les Khasi, une communauté d'un million de personnes qui se revendique du matriarcat. Les femmes y tiennent les métiers du commerce, de l'éducation et de la santé alors que les hommes occupent majoritairement les emplois manuels et considérés comme subalternes.

Les familles sont dirigées par des femmes. Elles appliquent les règles de la matrilocalité et de la matrilinéarité : le mari va vivre dans la famille de sa femme, tous les enfants prennent de nom de la mère et l'héritage va à la dernière fille.
Ce film raconte le combat d'un ouvrier à la retraite engagé dans une association qui milite pour que les hommes aient autant de droits que les femmes.

Réalisation : Olivier Lemaire

 

les Makhuwa

Chez les Makhuwa, dans le nord du Mozambique, les terres appartiennent aux femmes et se transmettent par la lignée maternelle. Nourricières de leur communauté, les femmes contrôlent les récoltes et gèrent l’argent du foyer.

Lionel, tout juste sorti de l’adolescence, va quitter son village pour aller se marier sur les terres de sa future épouse, Eva. Il y vivra sous la surveillance et l’autorité de sa belle-mère, Ana. Considéré comme un étranger, il sera mis à l’essai. Il devra travailler pour sa belle-mère et démontrer qu’il mérite sa fille. Si elle est mécontente de lui, il sera répudié. De son côté, Eva doit passer le rite d’initiation avant de pouvoir se marier à Lionel. Les femmes du village apprennent aux jeunes filles leurs secrets et les initient à la sexualité. Au terme de ce rite, Eva sera considérée comme une femme.

Réalisation : Mikaël Lefrançois

 

Minangkabau

L’Islam est partout en pays Minangkabau. Pourtant, chez ce peuple musulman d'Indonésie, plus grande société matrilinéaire du monde, la femme est aux commandes. C’est elle qui transmet le nom, la maison et les rizières de sa lignée à ses descendantes, et son mari n’est qu’un invité dans sa maison.

Anna a choisi d’honorer une promesse faite il y a des années : rentrer dans sa ville natale pour reprendre le commerce de sa mère. Elle s’apprête à épouser Zaki et à l’emmener vivre dans la maison familiale, comme le veut la tradition.

Anna est bien décidée à défendre la force des femmes Minang, qui perdure alors que la religion musulmane se durcit partout autour d’elles.

D’autant plus qu’elle est fille unique : si elle ne revient pas, c'est toute sa lignée qui meurt.

Réalisation : Agnès Molia

 

Les Mosos

En Chine, Dans les montagnes du Sichuan, le village de Lizajui est un des derniers où l’on vit selon les coutumes Moso. Chez cette minorité chinoise, depuis des siècles les familles sont dirigées par des femmes, les Dape. Les pères n’ont, eux, aucun rôle, ce ne sont que des géniteurs qui ne vivent pas sous le même toit. Quant aux maris, ils n’existent pas. Les hommes ne voient leur compagne que la nuit et rentrent chez eux au petit matin.

A quelques jours de la fin de l’année, Naka 18 ans est en plein doute : va-t-elle rester au village pour devenir la prochaine Dape, comme l’espère toute la famille, ou partira-t-elle danser dans la zone touristique, abandonnant le mode de vie Moso comme l’ont déjà fait sa cousine et plusieurs amies ? Elle s’est donnée jusqu’au jour de l’an pour décider.

Réalisation : Mathieu Schwartz

 

Un dernier épisode est en cours de production.